© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau

  
SI J’ÉTAIS UN BEL ORANG-OUTAN, JE N’AURAIS AUCUN MAL À POSER

Création 2010

En 2010, les échanges de Christophe Loiseau et Paolo Cardona avec les résidents ont donné naissance à une série de portraits scénographiés : “Si j’étais un bel orang-outan, je n’aurai aucun mal à poser”. “À partir d’entretiens personnels, nous réalisons des portraits photographiques de tous ceux qui le souhaitent. En réalité, il s’agit plutôt d’autoportrait sauf que chacun doit confier à quelqu’un le soin de prendre la photo. Au fil des questions, nous amenons la personne qui est assise à nos côtés à nous raconter ses souhaits, ses envies, ses rêves, ses illusions : ceux d’une vie meilleure ou d’une vie perdue, ou encore d’une vie imaginaire. Le jour convenu, on se retrouve pour la réalisation, on se rend à l’endroit choisi, avec les costumes et les éléments scéniques qui doivent être présents dans le cadre ; au besoin on construit : une plate-forme dans les arbres, un mur en briques, un îlot d’herbe fraîche. Parfois, le hasard y met du sien : un nuage cache le soleil, un coup de vent balaye le paysage, un regard inattendu s’échappe. Et le portrait-autoportrait est soudain là, sous nos yeux. Au printemps 2010, ce travail avec le Village a donné lieu à la création d’une exposition photos et à la réalisation d’un film. L’exposition et la projection publiques dans les jardins et vergers de la Ferme ont été pour chacun le plus bel aboutissement de cette expérience artistique.” Paolo Cardona