© Christophe Loiseau
© Christophe Loiseau

  
UCCELLINI

Création 1999 • Tout public à partir de 9 mois

Une peintre, à la fois timide et impudique, réalise devant le public son autoportrait. Pour commencer elle n’a besoin de presque rien : de l’eau et de la terre. Elle peint le tout début, la première impression d’être en vie, la première bouffée d’air dans les poumons. Au fur et à mesure qu’elle se déploie sur la toile, s’enrichit le regard qu’elle porte autour. A moins que ce ne soit exactement le contraire : un pas au-delà de son espace de travail, des êtres, tous différents les uns des autres, l’aident à avancer. Ainsi, petit à petit, c’est le portrait d’une rencontre qui se dessine. Uccellini raconte l’art comme force vitale, comme mode de vie. L’art comme possibilité d’aller chercher et de rendre visible ce qui nous rassemble.
“Lorsque je peins des grands formats c’est comme une danse : l’élan que je prends, l’obligation d’aller au bout du geste… Il y a à la fois l’amplitude maximale et tout d’un coup la concentration sur un détail : c’est une façon de peindre primitive et joyeuse. C’est de ce matériau gestuel que nous sommes partis, en laissant la respiration librement se transformer en murmure et en chant. C’est le désir de nous adresser aux tout-petits qui nous a conduits à la source, celle de notre naissance et celle de la naissance d’une peinture.” Isabelle Hervouët

Un spectacle de : Paolo Cardona et Isabelle Hervouët
Jeu : Isabelle Hervouët
Scénographie : Paolo Cardona
Costume : Thérèse Angebault
Avec le soutien du Théâtre Massalia et du Théâtre Athenor